Le Massage Bien-Être : De l'Art Ancestral au Produit Standardisé

"Est-ce que la pression vous convient ?"

Cette question, souvent posée en début de massage, pourrait sembler être le summum de la personnalisation.

En entrant dans un spa, on vous propose une liste interminable de massages: californien, relaxant, lomi-lomi, suédois, shiatsu, ayurvédique, thaïlandais, et j’en passe.

On met des mots "exotiques" parce que c'est vendeur. Des traditions de massage, enracinées dans des cultures riches et variées, sont commercialisées, dénaturées, vidées de leur substance.

Mais finalement, on vous vend des techniques et des protocoles standardisés, identiques pour tous.

Le massage est bien plus qu’une suite de gestes techniques. C’est un art délicat, qui doit s’adapter à chaque corps, chaque émotion, chaque histoire.


Réduire le massage à un enchaînement de mouvements appris par cœur, c’est oublier l’essence même de cette pratique ancestrale. C’est ignorer que chacun est différent.

Alors que le corps, les tissus et votre état émotionnel nous parlent dès que l'on pose nos mains sur la peau. Il suffit d'écouter.

Au-delà de l’aspect holistique du massage, ce moment de connexion profonde entre le masseur et le massé, cet échange d’énergies, cette écoute attentive des besoins de l’autre, il y a toute l'expérience qui laisse une empreinte sur votre mental. L'accueil, l'ambiance, chaque détail compte.

Le massage englobe une dimension humaine, presque spirituelle, que l’on semble avoir oubliée ou qu'on préfère simplement ignorer.

OFFRIR DU BIEN-ÊTRE